De vieilles mosaïques qui ont su rester sexy !

Durant l’Empire romain, la villa se présentait comme le centre de l’exploitation agricole, sur laquelle reposait toute une économie. Ainsi la villa romaine du Casale, dont la exercices-sportifsjeu-de-balleconstruction débuta à la fin du IIIe siècle pour se terminer au IVe siècle, près de la ville actuelle de Piazza Armerina, au sud de la Sicile, en est-elle l’un des plus luxueux exemples qui nous soient parvenus. Chacune de ses pièces est décorée de mosaïques tellement remarquables qu’elles sont considérées comme les plus belles mosaïques du monde romain encore sur leur lieu d’origine et qu’elles ont valu à la villa d’être inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1997. On peut ainsi lire sur le site de la célèbre organisation que la villa du Casale est « l’exemple suprême d’une villa romaine de luxe (…). Les mosaïques dont elle est décorée sont exceptionnelles tant par leur qualité artistique [que par leur] invention [et] leur étendue. »

La villa fut victime d’un tremblement de terre au XIIe siècle. Une bonne partie de la cinquantaine de pièces qui la constituaient fut donc détruite, mais un glissement de terrain permit de conserver admirablement les mosaïques au sol. Certaines semblent représenter des scènes de la vie quotidienne de la famille qui occupait les lieux ; une autre, couvrant entièrement le sol d’un couloir de pas moins de soixante mètres de long, dépeint des scènes de chasse en Afrique, une activité très populaire parmi les gens de la haute société romaine.chambre-des-dix-jeunes-filles

Une pièce qui retient souvent l’attention du visiteur de notre époque est celle que l’on appelle la « Chambre des dix jeunes filles ». Etonnante de modernité, la mosaïque montre un groupe de femmes s’adonnant à des activités sportives. Certaines courent, d’autres jouent à la balle ; l’une d’elles tient même une paire d’haltères. jeune-fille-aux-haltèresMais le plus surprenant est leur tenue : à part celle du coin en bas à gauche, qui s’apprête à décerner une couronne de la victoire à la gagnante de ce qui semble être une compétition, toutes les femmes sont en bikini ! Il doit bien exister un terme qui sonne un peu plus « romain » pour désigner cette tenue plutôt sexy (je pense que l’on pourrait appeler le haut un strophium ou mamillare, mais je n’ai pas trouvé de mot exact pour le bas… avis aux amateurs de linguistique !) qui n’est pas montrée ici en tant que maillot de bain, mais plutôt comme un vêtement léger pour les activités physiques.

Pour en apprendre un peu plus sur ce lieu merveilleux (encore un à noter sur la liste des « To Visit » de l’amateur de mosaïques !), voici une vidéo en anglais du site de l’UNESCO.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s