Article paru dans la « Charente Libre » – 5 août 2012

Echallat: « Echall’arts » le festival de la réussite

2012_0802Echallarts0020.JPG

« En pays de cognac, l’art, c’est de faire des assemblages » glissait Jean-Pierre Denieul, vice-président du conseil général, en charge de l’action culturelle, dans son intervention d’inauguration du 6ème festival « Echall’arts », vendredi soir.

« Echall’Arts », c’est non seulement l’assemblage de l’art et du patrimoine, mais également , et surtout, l’assemblage des idées apportées par l’équipe de bénévoles qui s’est donnée sans compter durant ces trois jours de fête. « Accueillir quinze maîtres de stage » ce n’est pas qu’une mince affaire, indique Annette Briand, chargée de la communication à « L’Alambic », association organisatrice. Que l’équipe de Didier Deborde se rassure, les maîtres de stage ainsi que les stagiaires ne tarissent pas d’éloges sur l’organisation.  » Nous sommes absolument touchés de l’accueil » indiquent les professionnels rencontrés tout au cours du week-end. » L’ambiance conviviale favorise un excellent apprentissage. Magali Bauchy, vitrailliste, installée dans une grange « presque faite pour mes stagiaires » constate que ses élèves sont très concentrés malgré les nombreux visiteurs qui apportent leurs commentaires. Même constat chez Emmanuel Pierre, sculpteur sur pierre, installé chez lui, dans le bourg. « Mes élèves sont très forts cette année », indique l’artiste. Tous les maîtres de stage éprouvent un réel bonheur à transmettre leur savoir-faire. Nombreux stagiaires reviennent chaque année pour s’initiier à de nouvelles techniques.

« Echall’arts » honore bien sa devise » arts  plastiques et patrimoine ». Les porches, les jardins, les cours sont mis en valeur par un entretien minutieux, afin de s’ouvrir à l’art sous toutes ses formes.  Monument du XII ème siècle, l’église Saint-Maurice a été débarrassée de son mobilier pour faire place à Pascale Hervé, une vitrailliste charentaise-maritime, dont les oeuvres se marient harmonieusement avec le lieu sacré.

« Echall’arts », c’est que du bonheur. Badges autour du cou, mine réjouie, course dans tous les sens, les bénévoles affichent une bonne humeur communicative. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Quatre cent cinquante personnes à l’inauguration vendredi soir, six cent personnes au repas moules-frites samedi soir, (450 l’an passé), cinq cent personnes au spectacle de feu samedi soir, trois mille macarons fabriqués maison par Isabelle Métayer, une bonne quarantaine de participants à la visite du village animée par un guide de Via Patrimoine dimanche matin.  « Echall’arts », c’est ça, le festival de la réussite. Voir album

Atelier Mosaïque avec Marion Bouyer (Barthelat)

2012_0803Echallarts0001.JPG

lien vers le site du journal « Charente Libre »

Publicités